Chargement...

Injection d'acide hyaluronique à Bordeaux

Docteur Romain Lavocat - Médecin esthétique
Medecine esthétique / Acide hyaluronique

Les produits injectables que ce soit l’acide hyaluronique ou la toxine botulique ont révolutionnés les prises en charge du vieillissement du visage en particulier. Les gels d’acides hyaluroniques produits à ce jour permettent de minimiser l’effet de gonflement et sont conçus pour bouger avec les expressions du visage supprimant l’aspect figé. Cette page va se centrer sur l’acide hyaluronique et ses indications.

A qui s’adresse une injection d’acide hyaluronique ?

La réponse est très simple : à tout le monde ! En effet, l’acide hyaluronique est un constituant naturel de la peau qui permet de lui donner élasticité et épaisseur entre autres et qui diminue en quantité dès les premiers signes de vieillissement.

L’âge idéal pour commencer à accepter de traiter un ou une patiente n’est pas stéréotypé et dépend de la plainte initiale qui peut être vu en termes de sensation procurée par le visage :

  • Sensation de tristesse du visage
  • Sensation de relâchement du visage
  • Sensation de fatigue du visage
  • Sensation de sévérité du visage

Ou de défauts ciblés sur le visage :

  • Apparition des plis autour de la bouche appelés « sillon naso-génien »
  • Apparition de creux et cernes
  • Apparition des basjoues et plis d’amertume autour du menton

Nous répondons aussi aux patients souhaitant être plus jeunes, obtenir un visage avec plus de contours ou au contraire plus fin, paraitre plus attirants.
Concernant la forme du visage, certaines modifications sont demandées : avancer le menton, rendre la mâchoire plus marquée chez l’homme, recréer les pommettes lorsqu’elles sont effacées et ouvrir le regard.
Ces attributs peuvent apparaitre dès 25 ans et une injection si jeune n’est pas une erreur. Il faut bien délimiter l’objectif du traitement et ne pas trop en faire.

Enfin, certaines molécules d’acide hyaluronique s’adressent aux problèmes d’hydratation cutané qui se manifestent par une peau avec un léger fripé au niveau des mains, du décolleté ou des joues par exemple.

Les contre-indications à l’injection d’acide hyaluronique sont les maladies auto-immunes, la grossesse, l’allaitement, l’épilepsie non contrôlée et les allergies aux constituants du produit.

Schema illustrant les partie du visage pouvant être traitées par acide hyaluronique
Zones du visage pouvant être traitées par acide hyaluronique - © L'Écrin Bordeaux

Quel sont les objectifs d'une injection d'acide hyaluronique ?

L’objectif principal des injections de produits de comblement à base d’acide hyaluronique est de traiter les signes du vieillissement du visage. Cet objectif est atteint en corrigeant le relâchement des tissus qui migrent vers les bas suite à la fonte principalement osseuse des reliefs de la face.
On voit donc que l’objectif n'est pas de gonfler les visages.
La peur du visage « refait » ou « esthétique look » n’existe pas avec cette méthode d’injection ! La première remarque de nos patientes : « personne n’a rien remarqué ». Cela peut paraitre paradoxal mais un traitement esthétique réalisé dans les règles de l’art, qu’il soit médical ou chirurgical, ne se remarque jamais. Mais l’effet de rajeunissement et d’éclat sur le visage est bien réel, il fait naturel, tout simplement !

Nous y arrivons en partant du principe que les volumes graisseux du visage ne disparaissent pas ou peu avec le vieillissement mais sont simplement déplacés et qu’il faut les remettre à leur place d’avant, lorsque vous étiez jeune.

L’objectif n’est donc pas de traiter le symptôme, c’est-à-dire la ride ou le pli apparu mais bien la cause de cette gêne.
Un exemple simple mais parlant : les sillons naso-géniens (situés entre la bouche et le nez, sur les côtés). Les patients souhaitant les effacer viennent toujours faire inconsciemment le geste de remonter les joues vers l’oreille pour les effacer. Et oui, c’est la clé !
Injecter le sillon en première intention est une erreur fréquemment commise qui ne va que gonfler cette zone qui est apparue suite à un relâchement des tissus de la joue. Il faut donc commencer par injecter le haut de la joue, derrière l’os de la pommette pour traiter le sillon naso-génien. Une fois ce geste réalisé, si un sillon persiste, souvent faiblement, une petite injection de complément est faite à l’endroit du pli.

L'acide hyaluronique est présent naturellement dans l'organisme. C'est une molécule qui se résorbe totalement et qui est donc sûre car réversible contrairement à la graisse réinjectée. Le lipofilling du visage est pour moi, à contrario des tendances actuelles, une erreur car le résultat donné est peu contrôlable. L’expérience nous montre qu’il ne faut quasiment pas injecter en volume sous peine de gonfler définitivement un visage ou des lèvres. La question est donc : « est-il encore utile de procéder au lipofilling du visage ? ». Pour moi, la réponse est non car le problème n’est pas le volume mais la suspension des tissus tombants. Or, seul l’acide hyaluronique va agir comme un ressort contrairement à la graisse qui alourdira encore et toujours les tissus qui tomberont inexorablement…On considère l’acide hyaluronique comme un implant temporaire sous cutané.
Il est important de noter qu’un produit existe pour éliminer l’acide hyaluronique injecté en cas de problèmes suite à l’injection. Encore une fois, un lipofilling trop présent en quantité n’a pas d’antidote car la lipoaspiration du visage n’est pas possible en toute sécurité.

Comment se déroule le traitement ?

Nous définissons en consultation initiale un plan de traitement et ce après étude des attributs gênants du visage. Nous essayons de traduire les plaintes du patient concernant une zone précise en sensation sur le visage. Par exemple : « je souhaite paraitre moins triste » ou « Je souhaite avoir le regard moins fatigué ». Ce bilan prend du temps et la 1ère séance d’injection n’est jamais réalisé lors de ce rendez-vous. Nous n’injectons pas les rides mais nous en traitons les causes, cela se prépare. En moyenne, un plan de traitement comprend entre 2 et 8 seringues d’acide hyaluronique. Il est systématiquement divisé en plusieurs temps afin manque du texte ici

Sur la forme, nous classifions les zones de traitements en 3 catégories :

  • Les zones piliers ou fondations qui doivent être reconstituées pour traiter le relâchement des tissus liés à l’âge. Il s’agit de la tempe sous la queue du sourcil, de la zone interne et latérale des pommettes, de la zone devant l’oreille, de l’angle de la mâchoire et du menton.
  • Les zones de contours qui ne représentent par des points liftants mais sont essentiels au rétablissement des formes du visage jeune. Il s’agit de la partie centrale de la pommette, de la zone centrale de la joue, des zones autour des orbites, du front et de la branche horizontale de la mâchoire.
  • Les zones de raffinement qui sont corrigées secondairement est qui nécessite des injections plus superficielles en petite quantité. Il s’agit des cernes, sillon nasogéniens, lèvres supérieure et inférieure et plis d’amertume.

Il existe d’autres zones d’injections qui sont traitées au cas par cas selon le vieillissement de chaque visage.
Une notion essentielle lors des injections est également la prise en compte des mouvements et mimiques faciales qui doivent être préservées ou même parfois améliorées. C’est le cas du sourire gingival qui par une injection au-dessus des muscles élévateurs de la lèvre supérieure peut être corrigé.

Les produits utilisés sont les acides hyaluroniques de la marque Allergan® développant la technologie Vycross qui représentent les produits hauts de gamme à l’heure actuelle. Leur coût est plus élevé mais cela est mis en balance avec un effet plus long, on parle de rémanence des effets sur 18 à 24 mois selon les molécules. La qualité à un prix et en matière de santé, il ne faut pas hésiter.
Cette longévité est liée à la formulation exclusive qu’a réussi à mettre en place le laboratoire :

  • Les gels produits injectables sont constitués de chaines longues et courtes d’acide hyaluronique.
  • La proportion de chaines courtes est de 90% dans les produits Vycross ce qui permet une intégration tissulaire bien meilleure que les autres produits fait principalement de chaines longues et lourdes.
  • L’effet volume est bien répartit évitant l’aspect « trop gonflé » que l’on peut voir avec d’autres produits moins onéreux.
  • La mobilité des tissus n’est pas impactée par ces chaines courtes d’acide hyaluronique ne figeant pas les visages.
  • La destruction du produit par les enzymes tissulaires est beaucoup plus longue car le produit extrêmement bien répartit.

Les patients arrivent au centre 30 minutes avant le geste afin que l’assistante de soins prenne en charge votre installation qui comprend une collation, installation dans une salle dédiée confortable avec musique au choix et lecture à disposition. Ainsi, la crème anesthésiante peut être appliquée sur les zones traitées améliorant votre confort. Des pads de glace sont également à disposition de votre médecin pour réaliser une anesthésie de surface.

Le geste est effectué après rappel du plan de traitement. Celui-ci n’est pas douloureux mais plutôt décrit comme désagréable ou dérangeant. Il débute par une désinfection de la peau. Puis un dessin au crayon guide votre thérapeute qui repère les points clés à injecter.
Pour l’injection, nous utilisons majoritairement des canules qui sont à bout mousse permettant une répartition « chirurgicale » du produit et diminuant fortement le risque d’injection intravasculaire. Certains points profonds contre l’os doivent être fait à l’aide de fines aiguilles.

Quelles ont les suites d’une injection d’acide hyaluronique ?

Les suites sont simples, les traces inexistantes ou très discrètes et aucune éviction sociale n’est préconisée. Les éventuelles traces aux points d’injections sont camouflées par un maquillage à disposition au centre chirurgical.
Nous déconseillons la pratique de sport intense et exposition solaire forte pendant une dizaine de jours après le traitement.

Il n’y a pas de soins particuliers à effectuer après une injection de produits de comblement. Les activités professionnelles sont possibles dès le lendemain.

Le résultat est visible dès les premiers jours et se met en place en 15 jours. Les zones injectées peuvent être le siège d’irrégularités au toucher qui s’estompent toujours le temps que l’acide hyaluronique se répartisse dans les tissus. La durée moyenne est de 18 mois avec des produits rémanents de 12 à 24 mois selon la zone où celui-ci est injecté.

Il est important de noter que comme tout traitement médical, des complications sont possibles mais extrêmement rares. Celles redoutées sont les nécroses tissulaires suite à une injection dans un vaisseaux sanguin, l’acide hyaluronique occluant ce vaisseau. Il peut exister une réaction de cicatrisation autour de la zone injectée se manifestant par un « granulome », sorte de petite boule en profondeur. Ceci est exceptionnel et retiré par une petite incision. Une liste exhaustive vous sera remise lors du bilan initial.

Quels sont les tarifs des injections d’acide hyaluronique ?

Ils sont bien évidemment variables selon le plan de traitement que votre visage va nécessiter c’est-à-dire du nombre de seringues.
Le coût à titre indicatif pour une seringue varie de 310€ HT à 360€ HT.
Il n’existe pas de prise en charge de l’assurance maladie ni d’une mutuelle.

Questions fréquentes

Voici quelques questions fréquemment posées au Docteur Lavocat lors de ses consultations pour des traitements d'acide hyaluronique au sein de l'Écrin Centre Chirurgical à Bordeaux.

Pourquoi utiliser les produits ALLERGAN® qui sont plus chers ?
Car ce sont les meilleurs. J’ai étudié au microscope électronique chaque gel de chaque fabriquant et il n’y a pas de comparaison en termes de fluidité, homogénéité et qualité de répartition des chaines d’acide hyaluronique. Donc les résultats sont bien meilleurs.
Faut-il masser les zones injectées durant les premiers jours ?
Non, cela n’est pas conseillés car le gel est fragile et vous risquer de provoquer un appel d’eau et une forte augmentation de volume localement. Il n’y a aucun soin local à réaliser.
Quand faut-il revenir voir son médecin ?
Le 1er contrôle à lieu à 15 jours en moyenne afin d’évaluer le résultat. Le plan de traitement peut prévoir 2 à 3 séances à quelques mois d’intervalles puis un contrôle tous les 18 mois en moyenne.
Combien de temps dure l'effet de l'acide hyaluronique ?
L'effet perdure de 6 à 18 mois selon le type de produit utilisé et sa densité.
La différence avec l'injection de graisse est que celle-ci perdure definitivement et peut être discuter en cas de nécessité de correction importante de volume.

Complément d'information sur les traitements par acide hyaluronique

Fiche SOFCPRE sur les traitements par acide hyaluronique
Fiche SOFCPRE : acide hyaluronique
SOFCPRE | Version 4, Novembre 2016
Téléchargez la fiche explicative sur les traitements par acide hyaluronique de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique
Télécharger la fiche
Fiche SOFCPRE sur les injections par produits de comblement
Fiche SOFCPRE : produits de comblement
SOFCPRE | Version 6, Novembre 2016
Téléchargez la fiche explicative sur les injections de produits de comblement de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique
Télécharger la fiche

Page rédigée par le Docteur Romain Lavocat - Mise à jour le 20 avril 2020

Besoin de plus d'informations sur l'acide hyaluronique ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.
Poser une question Prendre RDV en ligne

Contacter le Dr Lavocat

Question, prise de rendez-vous

Le secrétariat du cabinet du Dr Lavocat est à votre disposition pour toute demande d'informations.

RDV en ligne

Appeler le secrétariat