Chargement...

Augmentation mammaire à Bordeaux
par prothèse ou implant

Docteur Romain Lavocat
Chirurgie des seins / Prothèses ou implants

Pourquoi avoir recours à une augmentation mammaire ?

L'augmentation mammaire par implants ou prothèses est une intervention de chirurgie esthétique des seins très fréquente qui a traversé les civilisations avec à ce jour des techniques sures respectant le corps et le sein.

Elle s’adresse à de nombreuses femmes qui souhaitent retrouver ou découvrir une féminité liée à la poitrine qu’elles n’ont jamais eu ou perdue après les grossesses ou un amaigrissement important. Elle peut s’associer lorsque le sein tombe, à une chirurgie de mastopexie ou lifting mammaire. En effet, il est important de bien faire comprendre aux patientes que l’augmentation mammaire n’a pas pour objectif de remonter le sein, tout au plus d’1 cm au maximum.

Elle s’adresse également aux patientes, souvent jeunes, présentant une malformation des seins, la plus fréquente étant les seins tubéreux et le syndrome de Poland. Ces jeunes femmes peinent à rentrer dans leur vie amoureuse par honte et peur de la réaction du garçon.

Elle s’adresse enfin en tant que chirurgie réparatrice après un cancer du sein avec ablation et perte de cet organe de la féminité.

La recherche d’un volume trop important et artificiel est quasi inexistante et plutôt véhiculée par les médias. L’augmentation mammaire restera toujours naturelle si la patiente reste raisonnable dans le choix de la taille de la prothèse, choix guidé par le chirurgien.

Quel est l’objectif d'une augmentation mammaire ?

Les objectifs de l’augmentation mammaire sont multiples et en rapport avec les indications de pose de prothèses mammaires :

D’UN POINT DE VUE PSYCHOLOGIQUE :

  • Obtenir la féminité attachée à une poitrine bien formée.
  • Retrouver cette féminité perdue suite aux grossesses ou à une perte de poids, circonstances où le corps s’abime inexorablement.
  • Harmoniser la forme de ses seins avec sa silhouette.
  • Permettre le port de soutien-gorge sans rembourrage ou non « push-up ».
  • Se donner confiance en soi, aimer son image devant le miroir, ne plus subir le regard des autres et en finir avec l’image de la femme aux petits seins.
  • Devenir une femme « normale » lors de malformations du thorax et de la poitrine

D’UN POINT DE VUE PHYSIQUE :

  • Remplir le sein dans son ensemble chez les femmes n’ayant jamais eu de poitrine
  • Remplir la partie haute du sein vidée après grossesses, allaitement et variation de poids.
  • Retrouver une forme plus ronde, plus tonique du sein.
  • Améliorer une asymétrie des seins et une malformation
  • Remonter la poitrine lorsqu’elle tombe, associé à une mastopéxie ou lifting mammaire
  • Obtenir une silhouette féminine, plus pulpeuse.
  • Faciliter son habillement dans des robes plus près du corps et dans des maillots de bains plus échancrés

En quoi consiste la chirurgie des seins ?

J-30/ J-45 : 1ère consultation

  • Evaluation de la demande de la patiente : motivations, contexte de vie actuel pour comprendre les fondements de la demande et s’approcher au plus près du résultat désiré.
  • Explication théorique des principes de l’augmentation mammaire :
    • Choix du type de prothèse sérum physiologique ou silicone, explications et dessin de la cicatrice et de sa localisation
    • Mode d’hospitalisation
    • Gestion de la douleur post opératoire
    • Explication du port du soutien-gorge après l’opération
  • Examen de la patiente et mesures effectuées sur le thorax avec photographies
  • Essai des prothèses dans un soutien-gorge non compensé :
    • Choix de la taille selon les désirs et les possibilités liées à l’anatomie du thorax
    • Adaptation de la prothèse à la morphologie et silhouette globale de la patiente.
  • Explication des suites et complications possible
  • Fin de consultation

J-30 : réalisation de la mammographie ou échographie prescrite par votre chirurgien obligatoire avant la chirurgie. La transmission des résultats à votre chirurgien est indispensable et ce le plus tôt possible avant la chirurgie.

J-21 : réalisation de la prise de sang préopératoire

J-15 : 2ème consultation chirurgicale si désirée puis consultation auprès de l’anesthésiste avec les résultats de la prise de sang effectuée la semaine précédente.

J0 : Jour de la chirurgie

  • Hospitalisation en chambre particulière après réalisation des formalités administratives d’admission.
  • Visite préopératoire du chirurgien et dessins avant la chirurgie.
  • Bloc opératoire d’une durée de 45 minutes à 1h30 selon les gestes associés.
  • Visite post opératoire du chirurgien pour réassurance et examen du pansement avant la 1ère nuit post-opératoire se passant à la clinique.

J1 : Visite du chirurgien et réfection du pansement puis sortie avec consignes écrites données et expliquées. Mise en place de la brassière de sport que la patiente se sera procurée avant la chirurgie

Déroulement de la pose de prothèses ou d'implants mammaires

  • La prothèse mammaire en sérum physiologique est introduite par une incision invisible à terme sous le mamelon et non sous l’aréole.
  • La prothèse en silicone est introduite par une incision sous la partie basse de l’aréole
  • La prothèse peut être introduite par une cicatrice dans l’aisselle mais comporte les inconvénients suivants :
    • Zone plus riche en bactérie donc plus à risque d’infection de prothèse
    • Cicatrice pouvant se voir sur une patiente habillée en cas d’hypertrophie de cicatrice
    • Cicatrice ne pouvant pas être réutilisée en cas de complications type hématome obligeant à la réalisation d’une autre cicatrice sur l’aréole
    • Cicatrice sur la voix d’abord des ganglions du cancer du sein pouvant donc gêner leur ablation.
  • La prothèse peut être introduite par une cicatrice sous le sein (sillon sous-mammaire) mais comporte les inconvénients suivants :
    • Nécessite une patiente avec un sein déjà développé en particulier dans sa partie basse pour cacher la cicatrice
    • Peut se voir en position allongée
    • Peut migrer sur la partie basse du sein en cas de chute du sein progressive
    • Prothèse en appui sur le sein durant la cicatrisation initiale avec un risque plus élevé d’exposition de l’implant en particulier chez les patientes fumeuses.
  • La prothèse est placée systématiquement derrière le muscle car la position pré-musculaire entraine à terme une visibilité de l’implant et favorise une chute du sein par le poids de la prothèse.
  • La confection de la loge pour la prothèse se fait sur mesure une fois l’implant en place ce qui évite tout risque de déplacement de l’implant après la chirurgie.
  • L’implant rempli de sérum physiologique est gonflé sur mesure également avec un gonflage parfois différent des 2 seins pour corriger en partie une asymétrie quasi systématique chez les femmes.
  • La fermeture est réalisée par des points de suture résorbables sous la cicatrice.

Besoin de plus d'informations ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.
Poser une question Prendre RDV en ligne

Suites opératoires : réactions, arrêt de travail, complications...

  • L’augmentation mammaire est une intervention sure qui se complique très rarement. Lorsque des complications existent, elles sont guérissables.
  • Les prothèses mammaires n’entrainent pas de risque de cancer du sein. Ceci a été prouvé scientifiquement.
  • Les soins post opératoires ont été étudiés pour être simples et réalisables par toutes patientes.
  • Soins quotidiens à la maison sans nécessité d’intervention d’une infirmière (hormis les cas de mastopéxie ou lifting des seins associé)
    • Retrait des pansements collants situés sur le mamelon avant la douche
    • Douche avec un savon doux prescrit en préopératoire
    • Passage d’une compresse avec un antiseptique sur la cicatrice
    • Application d’une noisette de vaseline médicale puis pansement sec collant sur l’aréole.
  • Le port d’une brassière de sport en coton sans armatures est conseillé durant les activités et la nuit pendant 15 jours en moyenne
  • Le plus important reste le repos et l’absence d’activités professionnelles et sportives pendant 15 jours pour éviter un épanchement inflammatoire autour de l’implant, réaction pouvant amener au rejet de l’implant par le corps ou « coque ».
    • Reprise du sport progressive à partir de 3-4 semaines
    • Reprise de la conduite à partir de 15 jours
    • Pas de port de charges lourdes pendant 15 jours
  • Il n’y a pas d’arrêt de travail prescrit sauf en cas de prise en charge par l’assurance maladie. 15 jours de congés sont donc nécessaires
  • Les complications possibles sont extrêmement rares mais existent et sont les suivantes :
    • Hématome dans les 24 premières heures entrainant une reprise au bloc opératoire
    • Sérome ou épanchement de lymphe autour de l’implant (chez les patientes ayant repris une activité trop précoce) à traiter par des anti-inflammatoires mais souvent difficile à guérir et pouvant amener au rejet de l’implant.
    • Coque ou rejet de la prothèse : environ 1% des cas avec les implants de sérum physiologique ce qui est moins que les implants en silicone. Impose souvent une reprise au bloc opératoire pour enlever cette coque et changer la prothèse. Attention, comme toujours en chirurgie esthétique, la reprise engendre des frais de bloc opératoire et de clinique dont le montant sera convenu avec votre chirurgien
  • Un implant peut toujours se sentir au palper de la partie basse et extérieur du sein lorsque l’on place les doigts en crochet sous le sein. Cette palpabilité n’est jamais décrite comme gênante par les patientes.
  • La durée de vie des implants s’est considérablement améliorée mais n’est pas éternelle. Elle va varier selon les activités de la patiente porteuse des prothèses. Elle est plus importante pour les implants en sérum physiologique dont la membrane est plus épaisse. Il n’est pas rare de voir des patientes avec des implants de 15 ou 20 années sans rupture de ceux-ci. L’idée qu’un implant dure 10 ans est fausse, cela peut être 1 an comme 25 ans.
  • Tout implant va progressivement perdre de son volume au fur et à mesure des années mais cette perte de volume est concomitante d’une modification globale du sein avec l’âge. C’est souvent la raison d’un changement de prothèse chez les patientes.
  • Les infections de prothèses sont rarissimes. Plus l’incision est petite et plus ce risque est encore réduit, énième avantage des prothèses en sérum physiologique

Quels sont les résultats attendus ?

La satisfaction des patientes après une opération d’augmentation mammaire est une des meilleures qui existe :

  • Gain de féminité
  • Amélioration de l’habillement, port de robes qu’elles n’auraient pas portées auparavant
  • Gain de sensualité, d’estime de soi
  • Traitement d’une asymétrie importante des 2 seins
  • Traitement d’une malformation des seins et possibilité d’entrée dans une vie intime pour les jeunes patientes bloquées par cette malformation.

Les patientes avec une petite poitrine ou celles avec une poitrine abimée par les grossesses trouvent une solution au corps qui ne leur plait pas ou plus.

Le défaut existant n’est plus une fatalité et ce avec une méthode naturelle lorsque la patiente choisit la prothèse en sérum physiologique qui n’abime pas le sein.

Augmentation mammaire photos avant après

Découvrez en images quelques exemples de chirurgies d'augmentation mammaire réalisées par le Docteur Romain Lavocat à Bordeaux.

Prothèse et implant mammaire : tarif et prise en charge par la sécurité sociale

Le tarif d’une augmentation mammaire varie de 4150 € à 5450€ selon les gestes associés.

Le prix moyen d’une augmentation mammaire seule sans geste de lifting des seins est de 4350€.

En cas de possibilité de prise en charge par la sécurité sociale :

  • Le chirurgien évalue la correspondance du cas avec les critères de la sécurité sociale.
  • Il donne à la patiente une demande d’entente préalable qui doit être envoyée au centre de sécurité sociale dont dépend la patiente.
  • Le médecin conseil rend sa décision après 21 jours au maximum.
  • Le tarif d’une augmentation mammaire ne comporte alors plus que les honoraires du chirurgien soit entre 1850€ et 2150€ selon les cas.
  • Les gestes associés de lifting des seins ou mastopexie ne correspondent à aucun acte de sécurité sociale et sont donc des gestes esthétiques pures dont le tarif complémentaire sera évalué en consultation.

Questions fréquentes sur l'augmentation mammaire

Est-ce que les prothèses mammaires donnent le cancer du sein ?
Non. Aucune augmentation du risque n’a été retrouvée dans les études scientifiques avec un recul de plus de 40 ans.
Quelles sont les informations sur le lymphome anaplasique à grandes cellules qui se retrouve chez les patientes porteuses de prothèses ?
  • Risque très rare à l’heure actuelle
  • Maladie traitable et guérissable
  • Plus élevé chez les patientes porteuses de prothèses « macrotexturée », texturation de l’implant qui serait responsable d’une inflammation locale entrainant après de nombreuses années de port un sur risque de lymphome
  • Le docteur Lavocat utilise donc des prothèses « lisses » qui ne présentent pas à l’heure actuelle ce risque.
Est-ce que je pourrai allaiter après une chirurgie des seins ?
Oui mais l’initiation peut être plus difficile en cas de grossesse proche de la chirurgie d’où notre conseil d’attendre au moins 1 an après la chirurgie pour toute grossesse.
EST-CE QUE JE VAIS PERDRE LA SENSIBILITé DU TéTON ?
Non aucunement. Elle peut même être augmentée par la pose de prothèse, effet transitoire dans la quasi-totalité des cas.
EST-CE QUE LES IMPLANTS EN SéRUM PHYSIOLOGIQUE SE DéGONFLENT BRUTALEMENT ET PRéCOCEMENT ?
Non, sinon ils ne seraient pas vendus ! Toutes prothèses perdent de leur volume avec le temps, silicone et sérum physiologique. L’avantage du sérum physiologique est sa parfaite réabsorption par les tissus du sein sans aucunes réactions inflammatoires et risque de rejet.
EST-CE QUE LE TOUCHER DU SEIN EST MOINS NATUREL AVEC LES PROTHèSES EN SéRUM PHYSIOLOGIQUE ?
Le toucher du sein est plus ferme que la nature habituellement mais ceci est vrai avec tous les types d’implants. Les derniers implants en silicone sont dits « cohésifs » pour diminuer le taux de plis et de rupture. Cette cohésivité forte leur donne un palper plus ferme. Cette fermeté n’est jamais vécue comme gênante par la patiente et varie selon la quantité de glande qu’il existe au départ.
EST-CE QUE L’ON VA VOIR DES PLIS SUR MON SEIN ?
  • Les plis n’apparaissent que très rarement dans des cas bien précis : patiente ayant beaucoup maigrie, prothèse devant le muscle (ce que le Dr Lavocat ne propose jamais), prothèse vieillie qu’il faut changer
  • Tous les types de prothèses peuvent donner des plis lorsqu'elles se vident, silicone et sérum physiologique. Lorsque la prothèse est derrière le muscle, ceux-ci ne se voient pas.

Articles traitant de l'augmentation mammaires sur notre blog

L'augmentation mammaire fait partie de ces sujets qui font couler beaucoup d'encre dans l'univers de la chirurgie esthétique : techniques employées, taille des prothèses, type d'implants... Voici une séléction des articles que nous avons déjà traité dans notre blog d'actualités sur la chirurgie esthétique.

poitrine feminine apres une chirurgie esthetique des seins
Implants mammaires : quelle taille de bonnet choisir ?
Dr Romain Lavocat | 20 Fevrier
Lorsque l’on a pris la décision de se faire poser des implants mammaires pour augmenter le volume de ses seins, le choix de la taille des prothèses est essentiel...
Lire la suite
prothese mammaire en serum physiologique
Les prothèses mammaires en sérum physiologique
Dr Romain Lavocat | 29 Août
Prothèses mammaires en silicone ou implants au sérum physiologique ? Une question qu’il vous faut se poser avant une augmentation mammaire...
Lire la suite
implant mammaire en serum physiologique
Prothèses en sérum physiologique: la vraie sécurité ?
Dr Romain Lavocat | 22 Mai
Les prothèses mammaires en sérum physiologique présentent beaucoup d’avantages: découvrez-les dans cet article du Dr Romain Lavocat...
Lire la suite

Page publiée le 26 septembre 2016 - Dernières modifications le 10 mars 2018

Complément d'information sur l'augmentation mammaire

Téléchargez gratuitement la fiche SOFCPRE au format PDF ou rentrez en contact directement avec le cabinet du Dr Romain Lavocat pour toute demande d'information supplementaire ou prise de rendez-vous.
Contactez le Dr Lavocat