Chargement...

Injection de botox ou toxine botulique

Docteur Romain Lavocat - Médecin esthétique à Bordeaux
Medecine esthétique / Injection de botox

​La toxine botulique est souvent confondue avec l’acide hyaluronique alors qu’il s’agit de deux molécules totalement différentes. Le Botox® comme il est communément dénommé diminue la contraction des muscles pour ainsi lisser les rides d’expressions. Les méthodes modernes d’injection s’attachent à ne pas bloquer cette contraction. Les explications dans cette page.

A qui s’adresse le traitement par toxine botulique ?

Les injections de botox sont idéalement débutées à l'apparition des premières rides afin d'éviter que celles-ci ne marquent définitivement la peau. Elles répondent à la demande des patients présentant les demandes suivantes :

  • Rides du lion entre les deux yeux trop fortes.
  • Rides du front trop fortes.
  • Rides de la patte d’oie aux coins des yeux trop présentes.

En termes d’expression, elle améliore l’air sévère du regard et aide à avoir un regard reposé et bien ouvert. Elles aident à se sentir moins vieux ou vieille par diminution des rides du front et de la patte d’oie.

Elles peuvent être réalisées aussi bien chez les femmes que chez les hommes et peuvent être réalisées à tout âge à partir de 30 ans en moyenne sans limite supérieure d'âge.

Quels sont les objectifs des injections de Botox® ?

L’objectif est de diminuer la visibilité des rides d’expressions du front et du regard sans figer ces expressions pour que chaque visage reste unique et reposé.

Cet adage est rendu possible par le parfait respect de la balance musculaire entre les muscles qui vont élever les yeux vers le ciel et ceux permettant de fermer les yeux ou de froncer les sourcils.
Les injections de Botox® ne peuvent donc pas se faire dans une seule zone par exemple la patte d’oie car cette méthode déséquilibrerait les contractions musculaires et vous risqueriez de vous retrouver avec les yeux qui montent vers le ciel de manière involontaire.
La toxine est utilisée pour relâcher transitoirement certains muscles du visage dont les contractions intermittentes entrainent les rides.

Les rides du front sont liées à l’action du muscle frontal qui élève le regard. Les rides de la patte d’oie et la ride du lion sont liées à l’action des muscles orbiculaires, procerus et corrugators qui ferment le regard.

Le bilan initial va s’attacher à déterminer votre équilibre musculaire c’est-à-dire à déterminer quels est la force de chacun de ces muscles. Ainsi, la dose de Toxine botulique délivrée est sur-mesure et concerne les 3 zones : front-patte d’oie et glabelle.

Le but final est d’obtenir un effet de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire ainsi qu’un effet préventif et protecteur contre le vieillissement.

Comment se déroule un traitement par injection de Botox® ?

Le bilan initial en consultation permet de déterminer la balance musculaire comme vu précédemment.

L’injection est ensuite réalisée à l’aide de micro-aiguilles qui n’entrainent pas de douleurs lors du geste. Tout au plus une sensation d’inconfort. Elle dure 10 à 15 minutes.
La peau est au préalable démaquillé puis désinfectée et enfin dessinée des points d’injection précis repérés lors des mimiques de contractions musculaires.
Elles ciblent les rides du front, de la zone entre les sourcils et du coin des yeux (patte d'oie).
D’autres zones sont parfois injectées mais cela est fait hors contexte réglementaire et est donc à discuter au cas par cas.

Un flacon de toxine botulique contient 50Ui de toxine qui sont toutes injectées lors de la séance. Un contrôle sera prévu à 15 jours pour juger du nouvel équilibre de la balance musculaire et parfois effectué un complément minime d’injection si nécessaire sans frais supplémentaires.

Quelles sont les suites des injections ?

Il n’y a aucune éviction sociale et pas d’arrêt des activités professionnelles.
Il existe quelques papules à l’instar d’une petite piqure de moustique qui s’estompent en quelques heures.

Il ne faut pas masser les zones injectées pour ne pas faire diffuser le produit. Pas de position allongée ni de maquillage pendant 6 à 8h après les injections. Il n’existe aucunes complications après le botox® et l’effet s’installe en 15 jours en moyenne.

La chute de la paupière parfois décrite est liée à une diffusion du produit et est corrigée par un collyre sous 10 jours. La chute du regard parfois décrite est lié à un défaut de calcul de la balance musculaire et à une injection trop forte ou trop basse du front.

Ses aléas s’estompent avec l’effet du produit en 5 à 6 mois. A l’instar de l’acide hyaluronique, il existe de bons et de moins bons produits. A l’instar de l’acide hyaluronique, nous utilisons le produit du laboratoire ALLERGAN® le Vistabel® qui est la référence.

Combien coûte nos injections d'acide hyaluronique à Bordeaux ?

Le coût d’une injection s’élève à 320€ HT. Il comprend le traitement de l’ensemble des zones et une retouche éventuelle.
Il n’existe pas de prise en charge sécurioté sociale dans le cadre d’une demande esthétique.

Questions fréquentes

Voici quelques questions fréquemment posées au Docteur Lavocat lors de ses consultations pour traitements par toxine botulique au sein de l'Écrin Centre Chirurgical à Bordeaux.

Est-ce que je peux rester paralysé après l’injection ?
Non, la toxine réduit la contractilité musculaire mais ne l’annule pas complètement lorsqu’il est bien dosé. L’expérience du médecin est importante pour évaluer chaque cas.
Est-ce que l’injection va figer mon visage ?
Non et ce d’après le même principe qu’évoqué précédemment. L’effet est temporaire et la paralysie incomplète permettant aux expressions de se maintenir tout en ayant moins de rides.
Est-ce que ma ride très marquée va totalement disparaitre ?
Non, une ride est une cicatrice. Une fois acquise, c’est une cassure du derme et il est trop tard. La toxine va l’atténuer. D’où l’importance de commencer assez tôt.
Dois-je obligatoirement en refaire tous les 6 mois ?
Non, l’effet disparait en cette période mais vous pouvez ne le pratiquer qu’une fois dans l’année. La peau ne sera soumise aux contractions que 6 mois et sera donc moins rapidement marquée. Certaines patientes préfèrent tout de même le faire 2 fois par an, cela reste tout à fait envisageable et laissé à votre libre choix.

Téléchargez la fiche SOFCPRE

Page publiée par le Docteur Romain Lavocat le 26 septembre 2016 - Dernières modifications le 06 avril 2020

Plus d'informations concernant le botox ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.

Contacter le Dr Lavocat

Question, prise de rendez-vous

Le secrétariat du cabinet du Dr Lavocat est à votre disposition pour toute demande d'informations.

RDV en ligne

Appeler le secrétariat