Chargement...

Chirurgie des seins tubereux

Docteur Romain Lavocat - Chirurgien plastique à Bordeaux
Chirurgie plastique / Seins tubereux

Les seins tubereux qu'est-ce que c'est ?

C'est une malformation mammaire touchant la femme jeune et l'un ou les deux seins de manière souvent asymétrique.
Le défaut principal est un sillon sous-mammaire haut avec un sein tombant par-dessus ce sillon.
L'aréole est souvent très large en "tube" et regarde vers le sol.
Le volume du sein peut être gros et la patiente vient nous voir pour des seins tombants.
Le volume est parfois réduit à une aréole en "tube" au centre du thorax sans sein véritable.
Cette pathologie est très handicapante psychologiquement et empêche souvent la patiente de développer sa vie amoureuse.

Quels sont les objectifs de la chirurgie des seins tubereux ?

D’un point de vue psychique, l’objectif est de permettre à la patiente de se sentir féminine avec des seins d’une forme normale et d’un volume en accord avec ses souhaits.

Le principal objectif chirurgical va être de récupérer une forme normale du sein c’est-à-dire en « goutte d’eau » avec une aréole de taille normale, centrée sur la base du sein et ne regardant plus vers le sol. Le sillon sous le sein souvent trop haut est abaissé.

Le second point de correctione concerne le volume et son adéquation au thorax de la patiente :

  • L’augmentation mammaire à l’aide d’une prothèse ou de graisse est la règle en cas d’hypotrophie du sein.
  • La réduction mammaire en cas d’excédent de volume en partie responsable de la chute du sein.

Ces objectifs doivent se faire en ne laissant que peu de traces cicatricielles sur les seins mais celles-ci, mêmes minimes, sont toujours présentes et de manière définitive.

Quels sont les principes de l'intervention ?

L'objectif de cette chirurgie des seins est de corriger la chute et l'hypertrophie éventuelle du sein par une plastie mammaire avec des cicatrices en ancre de marine sur la partie basse du sein. C’est le principe de la chirurgie de mastopéxie ou de réduction mammaire. On retire la peau en excès qui tombe vers le sol avec ou sans glande mammaire selon la taille du sein et l’on recentre l’aréole. La correction de l'excès de taille aréolaire seul passe par une cicatrice autour de cette aréole et verticale au centre du sein.
Ces cicatrices en ancre marine ou verticale sous l’aréole ne sont pas une obligation dans tous les cas. Elles sont nécessaires lorsque :

  • L’excès cutané est trop important pour être absorbé par une augmentation du volume du sein.
  • L’aréole est trop « tubéreuse » c’est-à-dire tubulaire et dont la taille trop forte doit être corrigée.
  • Le sein présente un excès de volume qu’il faut réduire avec l’excès de peau.

Concernant les déficits de taille, le volume peut être augmenté par une prothèse mammaire que l’on place derrière le muscle ou par l'injection de graisse dans le sein si le gain désiré de volume n’excède pas un bonnet et ce en l’absence d’histoire familiale de cancer du sein. La graisse est prélevée par lipoaspiration en cas de réserve suffisante.
La chirurgie se déroule sous anesthésie générale courte et en ambulatoire le plus souvent sauf en cas de pose d’implants mammaires qui nécessitent une surveillance d’une nuit en clinique.

Seins tubereux photos avant après

Découvrez en images quelques exemples de chirurgies des seins tubereux réalisées par le Dr Lavocat, chirurgien esthétique à Bordeaux.

Suites opératoires de la chirurgie des seins tubereux ?

Les suites sont modérément douloureuses et prisent en charge par les antalgiques habituels. Il faut conserver 10 à 15 jours après la chirurgie un soutien-gorge de maintien sauf en cas d’injection de graisse seule et le repos à domicile est obligatoire pendant cette période.
Le sport est stoppé pendant 1 mois en moyenne.
Les soins infirmiers ne sont pas systématiques et les pansements peuvent être faits seuls à domicile. Ils sont nécessaires en moyenne pendant 15 jours.
Les fils internes sont résorbables et ceux en surface sur la peau à retirer par nos soins entre 8 et 15 jours après la chirurgie.
Ce sont des chirurgies qui se compliquent dans un pourcentage très faible de cas, moins de 1%. Ces complications sont bénignes et représentées par une infection locale, un saignement, une déchirure partielle de la cicatrice.

Combien coûte l'intervention ?

Contrairement aux idées reçues, malheureusement, une faible partie des cas est prise en charge de manière partielle par l’assurance maladie. Il s’agit :

  • Des réductions mammaires de plus de 300 grammes par sein.
  • Des augmentations mammaires lorsque la taille initiale est inférieure au bonnet A ou agénésique.
  • Injection de graisse seule sur un sein tubéreux réel.
Dans ces cas, les honoraires de chirurgie se situent entre 1850€ et 2450€. A ceux-ci s’ajoutent les honoraires d’anesthésie de 400€ à 500€. Ces montants peuvent être remboursés dans une faible proportion par votre mutuelle et ce à postériori de l’acte.

En l’absence de prise en charge, les frais de chirurgie comprenant cout de la clinique, frais d’anesthésie et honoraires se situent entre 4250€ et 5460€. La mutuelle ne rentrant pas en compte dans ce type de frais qui sont totalement à la charge de la patiente.
Un devis précis vous sera remis en sortie de bilan de consultation.

Questions fréquentes concernant les seins tubéreux ?

Voici une selection des questions fréquemment posées au Docteur Romain Lavocat lors de ses consultations pour seins tubereux au sein de l'Écrin Centre Chirurgical à Bordeaux.

Comment les seins tubéreux se développent-ils ?
Leur cause réelle est floue et les publications scientifiques estiment qu’il existe une part de génétique et une anomalie de développement très tôt lors de la croissance. Ce n’est pas une malformation héréditaire. Des facteurs environnementaux sont également incriminés avec une fréquence plus grande dans certaines régions.
Si je tombe enceinte après le traitement, est-ce grave ?
Non, cela n’a pas d’incidence. Votre glande mammaire se développera normalement au cours de la grossesse et seule la forme du sein peut varier mais cela comme une femme n’ayant pas subi d’intervention.
Est-ce que je vais pouvoir allaiter et la sensibilité va-t-elle être perdue ?
Oui, l’allaitement sera possible. S’il a été nécessaire de mettre un implant ou de réduire le volume mammaire, il peut être plus difficile mais pas impossible. Quant à la sensibilité, elle est quasiment toujours retrouvée et beaucoup de patientes nous disent la découvrir car leur poitrine leur plait beaucoup plus qu’avant.
Est-ce que les cicatrices se verront beaucoup après l'intervention ?
Non car celles-ci sont placées dans des zones du sein ou elles seront masquées par un pli ou une ombre. Celle autour de l’aréole, lorsqu’elle est nécessaire est plus marquée que les autres, plus longtemps car siège de tension plus forte mais s’estompe avec les mois. Attention, aucunes cicatrices ne disparaissent, elles s’estompent fortement.

Page publiée par le Dr Romain Lavocat le 26 septembre 2016 - Dernières modifications le 4 avril 2020

Besoin de plus d'informations sur la chirurgie des seins tubereux ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.
Poser une question Prendre RDV en ligne