Chargement...

Réduction mammaire à Bordeaux

Docteur Romain Lavocat - Chirurgien esthétique
Chirurgie des seins / Réduction mammaire

Pourquoi envisager une réduction des seins ?

Réduire sa poitrine est une solution qui doit être murement réfléchie car elle impose des cicatrices, certes cachées, mais qui resteront définitives et qui peuvent se voir dans son intimité. Ce souhait est souvent une évidence pour les femmes qui viennent consulter pour réduire leur poitrine et ce pour les raisons suivantes : liste déjà faites + le rajout ci-dessous : Diminuer les macérations sous les seins sources de douleurs et démangeaisons chroniques.
Une fois la balance bénéfices/ inconvénients étudiée par la patiente, les satisfactions de cette chirurgie sont quasi unanimement favorables de par le confort apporté par la diminution du poids des seins et la remise en tension de la peau.

De nombreuses raisons peuvent amener une femme à envisager une réduction mammaire :

  • Diminuer la sensation de poids et les douleurs du dos entre les omoplates.
  • Faciliter son habillement et le port de hauts plus près du corps.
  • Faciliter la réalisation d'activités sportives comme la course à pied et le vélo.
  • Traiter la chute du sein et améliorer sa féminité.

Schema illustrant les différents stades de ptose mammaire
Les différents stades de ptose mammaire - © L'Écrin Bordeaux

Quand réaliser une réduction mammaire ?

Il faut attendre la fin de la croissance des seins avec une période stable de 6 mois après une grossesse ou une variation de poids pour réaliser cette chirurgie. Le poids de la patiente doit être proche du poids idéal pour plusieurs raisons : on ne peut pas bien modeler un sein sur un thorax en surpoids et une éventuelle perte de poids après une chirurgie altérerait totalement le résultat en vidant le sein.
Cette chirurgie esthétique des seins concerne soit la jeune femme gênée par une forte poitrine dans sa vie intime et ses activités quotidiennes soit la femme d'âge intermédiaire après une ou plusieurs grossesses conservant une forte poitrine.

Le principal inconvénient de cette intervention sont les cicatrices en "ancre marine" ou en "T inversé" sur le centre du sein. Elles vous seront dessinées lors de la consultation.
Elles sont définitives et sont inflammatoires pendant 6 à 12 mois avant de s'estomper fortement pour devenir très discrètes à 1 an.
Chaque patiente cicatrise différemment et leur évolution est non prévisible. Elles sont toujours très bien tolérées par la patiente ayant fait le choix de cet inconvénient au profit de l'amélioration de la qualité de vie que procure cette chirurgie esthétique des seins.

Réduction mammaire : photos avant/après

Découvrez en images quelques exemples de réduction mammaire réalisées par le Dr Lavocat, chirurgien esthétique à Bordeaux.

Comment se déroule l'intervention chirurgicale ?

L'intervention se déroule sous anesthésie générale.
L'hospitalisation avec une nuit est la règle car la chirurgie provoque des décollements dans les tissus du sein qui peuvent saigner après la chirurgie. Mais certaines petites réductions mammaires peuvent être faites en ambulatoire. La chirurgie dure entre 1h et 1h30 selon la conformation de votre poitrine.
Un pansement modelant votre poitrine est laissé en place 24h et remplacé par le soutien-gorge de contention le lendemain de la chirurgie. Je positionne une « lame de drainage » qui est un petit morceau de silicone en forme de tuile sur la partie externe de la cicatrice sous le sein. Elle a pour objectif de guider les sécrétions vers l’extérieur du sein et est retirée le lendemain de la chirurgie sans douleurs. Ceci n’a rien à voir avec ce que l’on appelle un « drain » qui est douloureux à retirer.

Schema explicatif de la forme des cicatrices lors d'une réduction mammaire
Cicatrice en ancre marine ou T inversé lors d'une réduction mammaire - © L'Écrin Bordeaux

Suites opératoires d'une réduction mammaire ?

Elles sont simples et non douloureuses. Les patientes décrivent des douleurs peu intenses soulagées par le port du soutien-gorge 24h/24 et des antalgiques à base de paracétamol.
Le renouvellement des pansements à lieu 1 fois/jour : il peut être fait sans ou avec une infirmière selon les patientes et est principalement centré par la douche des cicatrices à l’eau et au savon.
Le port du soutien-gorge dure entre 2 et 4 semaines et les activités quotidiennes à domicile sont possibles dès le lendemain en observant une période de repos de 7 à 10 jours.
La conduite d’un véhicule est fortement déconseillée durant cette période.
La reprise d’une activité professionnelle possible à partir de 10 à 15 jours selon la profession et la reprise du sport est conseillée à 1 mois.
La majorité des fils de suture sont situés à l’intérieur du sein et sont résorbables. Cependant, pour bien affronter les berges de la cicatrice, quelques points non résorbables fins seront à retirer entre le 8ème et 10 ème jour après la chirurgie.
Les complications sont extrêmement rares dans cette indication et lorsqu’elles surviennent traitées par des soins locaux avec un contrôle 1 à 2 fois par semaine au centre chirurgical.

La réduction mammaire expliquée en vidéo par le Dr Lavocat ?

Réduction mammaire : tarif et prise en charge ?

Deux cas de figure concernant le prix et la prise en charge de votre intervention :

  • Avec prise en charge de la sécurité sociale en cas de retrait d’un minimum de 300 grammes par sein : Les honoraires du chirurgien se situent entre 2150€ et 2450€ et ceux du médecin anesthésiste à 500€.
  • Sans prise en charge de la sécurité sociale : l’ensemble des frais de clinique, anesthésie et chirurgie entraine un cout situé entre 4150€ et 4650€.

Questions fréquentes

Voici quelques questions fréquemment posées au Docteur Lavocat lors de ses consultations pour réduction mammaire au sein de l'Écrin Centre Chirurgical à Bordeaux.

Peut-on allaiter après la chirurgie de réduction mammaire ?
Étant donné que le geste réduit la glande mammaire dans sa partie basse, l’allaitement peut être en partie altéré par le traitement. En revanche, je conserve toujours la partie haute du sein et les structures nobles derrière l’aréole ce qui fait que les patientes ne signalent que très rarement une difficulté à allaiter.
Vais-je perdre la sensibilité de l’aréole ?
C’est le même principe que l’allaitement. 80% des patientes décrivent une perte transitoire puis une sensibilité normale voir une amélioration de celle-ci. La bonne dissection du sein évite la perte définitive de la sensibilité que je n’ai jamais eu à voir dans ma patientèle.
Peut-on savoir comment les cicatrices vont évoluer ?
Hélas non. Chaque patiente à son propre code génétique qui dicte la cicatrisation. En revanche, l’utilisation de fils non résorbables sur la peau, la maitrise d’une tension faible sur les cicatrices sont des facteurs qui diminuent l’hypertrophie des cicatrices et que l’on doit savoir maitriser.
Puis-je avoir une grossesse après une réduction mammaire  ?
Oui bien sûr. Attention cependant à respecter un délai d’au moins une année après l’intervention afin que les cicatrices soient dans une phase de repos. De plus, pour une femme en projet de grossesse, je conseillerais toujours de réaliser ce projet avant la réduction de la poitrine.

Téléchargez la fiche SOFCPRE

Page rédigée par le Docteur Romain Lavocat - Mise à jour le 10 avril 2020

Besoin de plus d'informations sur la réduction mammaire ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.
Poser une question Prendre RDV en ligne