Chargement...

Vaginolastie et labioplastie à Bordeaux

Docteur Romain Lavocat - Chirurgien esthétique
Chirurgie intime / Vaginoplastie

La vaginoplastie désigne la chirurgie de remise en tension des parois vaginales qui peuvent subir un relâchement avec le temps et les grossesses. Il existe diverses techniques qui répondent à des indications précises qui vous seront présentées dans cette page.

A qui s'adresse la vaginoplastie ou labioplastie ?

Les femmes présentant les plaintes suivantes peuvent être améliorées par une vaginoplastie :

  • Aspect esthétique de béance ou d’ouverture excessive de l’orifice vaginal appelé vulve.
  • Absence de sensations pendant les rapports sexuels du fait d’un canal vaginal paraissant trop grand.
  • Difficultés à retenir certains besoins naturels du fait d’un tonus musculaire diminué au niveau du périnée et de la zone vaginale.
  • Sécheresse vaginale.

Le vagin subit au cours de la vie divers traumatismes associé à un vieillissement des structures de soutien de cet organe. Les tissus muqueux dans le vagin s’affinent et produisent une sensation de sécheresse et une béance de la vulve. Les tissus de soutien du vagin quant à eux se relâchent en particulier les muscles du pelvis et du périnée provoquant des soucis de continence et de baisse de sensations lors des rapports sexuels.
Ces demandes sont courantes mais peu exprimées et répondent parfaitement à l’indication d’une vaginoplastie de correction.

Quels sont les objectifs de la vaginoplastie ?

La vaginoplastie va donc répondre aux demandes fonctionnelles de relâchement et aux demandes esthétiques disgracieuses de la sphère génitale.

  • Le premier but poursuivi est de retendre la paroi vaginale postérieure et le plancher musculaire situé à sa face profonde. Cette étape traite les problèmes de contraction du périnée et de continence.
  • Le second objectif va être de réduire l’ouverture du vagin par un rétrécissement vulvaire. Cette étape à un but plutôt esthétique afin de réduire la visibilité de l’intérieur du vagin.
  • Enfin, les parois vaginales vont être épaissies par un lipofilling ou injection de graisse qui apportera également les tissus nécessaires pour améliorer la sécheresse souvent décrite dans cette zone. On dit que la trophicité des tissus est améliorée.

Des gestes associés ayant pour objectif de traiter une descente d’organes peuvent être programmés. Ils sont réalisés avant cette chirurgie plastique par des collègues urologues ou gynécologues. Ils consistent à soutenir la vessie ou l’utérus qui peuvent descendre dans le vagin par relâchement de leurs structures de soutien.

Enfin, les gestes de nymphoplastie sont tout à fait adaptés à être réalisés en même temps q’une vaginoplastie et sont mêmes fréquemment associés. En effet, nous traitons la sphère génitale dans son ensemble.

En quoi consiste l'intervention ?

La vaginoplastie est toujours réalisée sous anesthésie générale ou péridurale comme pour un accouchement. Le confort est bien meilleur pour la patiente et le seul geste que nous pourrions réaliser sous anesthésie locale qu’est le lipofilling n’a pas d’intérêt seul.
L’intervention se déroule toujours en hospitalisation ambulatoire c’est-à-dire sans nuit d’hospitalisation.

La chirurgie du vagin comprend un resserrement de l'orifice vulvaire pour améliorer le contact des organes génitaux lors des rapports et diminuer l’aspect de bance du vagin qui est inesthétique. Une plastie de la paroi postérieure du vagin va permetrre de rétrécir le diamètre vaginal et de rapprocher les muscles du périnée pour apporter une tonicité localement.
Une injection de graisse des parois vaginales est réalisée : Elle améliore sa consistance, sa souplesse et diminue le diamètre du vagin donc augmente le plaisir de la pénétration. Elle participe aussi à la trophicité de la muqueuse c’est-à-dire augmente l’hydartation et les sécrétions locales.
Si associée, la chirurgie des grandes lèvres consiste en une injection de graisse qui améliore leur remplissage et leur donne un aspect rajeuni et tendu.
Une chirurgie de resserrement des muscles périnéaux peut s'associer en cas de relâchement du périnée et de problèmes de continence.
Les douleurs post opératoires sont modérées et totalement soulagées par nos prescriptions.

Les cicatrices sont cachées dans le canal vaginal pour les gestes de remise en tension de la paroi postérieure et de lipofilling qui sont les deux éléments principaux de cette technique chirurgicale. Les fils de suture sont toujours résorbables.
La sortie s’effectue après le contrôle de la zone par votre chirurgien et plusieurs visites sont programmées au centre chirurgicale le premier mois post opératoire puis à distance.

Vaginoplastie et labioplastie : suites opératoires ?

Les soins locaux sont très simples et fait par la patiente. Ils consistent en un nettoyage quotidien par de l’eau et du savon doux sous la douche puis un séchage et application locale d’une crème vaselinée pour favoriser la cicatrisation. Le nettoyage doit se limiter à une fois par jour pour éviter de déséquilibrer la flore vaginale et créer des mycoses.
Les activités doivent être limitées la première semaine avec un arrêt des activités sociaux professionnelles à prévoir de 7 à 10 jours en moyenne.
Pas d’activités sportives et baignades pendant 1 mois. Selon le contrôle local, les rapports peuvent être repris progressivement à partir de 4 semaines après la chirurgie mais peuvent être interdits jusqu’à deux mois post opératoires.
Une rééducation périnéale et vaginale sera tout à fait indiquée pour appréhender la fonction musculaire locale.

Les résultats sont visibles immédiatement en ce qui concerne l’esthétique vulvaire et labial avec une diminution de l’ouverture vulvaire et de l’excès labial ou hypotrophie des grandes lèvres. L’amélioration sur la fonction et lors des rapports se note après quelques mois une fois la cicatrisation acquise.

Les complications sont rares et représentées par des plaies de la muqueuse rectale en cas de traitement profond des muscles du périnée, geste rare que l’on remplace par la plastie vaginale moins risquée et suffisamment efficace.

Combien coûte une vaginoplastie ?

Une chirurgie de vaginoplastie est une chirurgie de confort sans prise en charge possible.
Une chirurgie de béance vulvaire et nymphoplastie sont en revanche des chirurgies qui peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle par l’assurance maladie avec participation de votre mutuelle.

Les tarifs sont donc variables tant les actes associés peuvent être fréquents.
Une vaginoplastie seule est rarement indiquée car il faut agir sur l’ensemble des causes des plaintes des patientes.
Nous pouvons donner une fourchette de prix allant de 3180€ à 4860€ TTC selon les gestes réalisés qui peuvent être au nombre de 4.

Questions fréquentes concernant la vaginoplastie

Voici une selection des questions les plus fréquentes posés par les patients du Docteur Lavocat lors de ses consultations en chirurgie esthétique au sein de son cabinet de Bordeaux. Il s'agit de questions très générales, si vous recherchez des informations plus précises sur une intervention en particulier n'hésitez pas à consulter la page dédiée à l'intervention en question.

Comment savoir de quels gestes son nécessaires à ma vaginoplastie ?
C’est l’évaluation de vos symptômes et l’examen clinique par votre chirurgien qui va y répondre. La plupart des cas nécessitent une remise en tension de la paroi vaginale par plastie locale et injection de graisse. Les autres gestes sont à discuter au cas par cas.
Les rapports sexuels sont-ils possibles après une vaginoplastie ?
Les rapports sexuels peuvent être difficiles après la chirurgie, surtout en cas de traitement d’une béance vulvaire. Rétrécir l’orifice vaginal nécessite souvent une rééducation avant la reprise des rapports pour assouplir les tissus cicatriciels qui sont temporaires.
Dois-je plutôt aller voir mon gynécologue pour ce traitement ?
Je dirais qu’il faut trouver un praticien connaissant ces traitements et en qui vous avez confiance. L’essentiel n’est pas la sous spécialité mais la maitrise du geste.
Est-ce que l’effet du lipofilling est durable et suffit-il au traitement ?
Oui, une fois la prise de graisse effectuée, une certaine partie se résorbant, les bénéfices sont à long terme. La graisse ne fond pas avec le temps. Cependant, le lipofilling seul n’aura pas suffisamment d’efficacité sur les relâchements modérés à forts du vagin et les béances vulvaires fortes.

Page publiée le 26 septembre 2016 - Dernières modifications le 4 avril 2020

Besoin de plus d'informations sur la vaginoplastie ou labioplastie ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.