Chargement...

Augmentation des fesses par implant à Bordeaux

Docteur Romain Lavocat - Chirurgien esthétique
Chirurgie des fesses / Implants fessiers

Les prothèses de fesses existent depuis longtemps mais ne connaissent une médiatisation que depuis quelques années. Elles sont de formes rondes ou ovales pour répondre à toutes les formes de fesses et sont remplies d’un gel de silicone très cohésif qui va répondre aux contraintes locales.
Nous allons voir qu’elles ont de très bonnes indications et de très bons résultats et que leur relative « mauvaise image » est faussée.

Quand envisager une pose d'implants fessiers ?

C’est une chirurgie qui peut convenir à de nombreuses demandes visant à améliorer à la fois la forme et le volume des fesses :

  • Fesses trop plates
  • Fesses peu toniques et tombantes
  • Vergetures et capitons sur la peau
  • Plis cutanés modérés sous la fesse

Il faut comprendre que le remplissage de la fesse est essentiel pour traiter de nombreux défauts que présentent les patients. Il est également essentiel de comprendre que le remplissage de la fesse « utile » à sa tonicité est un volume musculaire et non sous cutané. Les patientes ayant une fesse tombante et lourde ont souvent un tissu sous cutané épais qui est générateur de cette chute de la fesse. La prothèse devant être mise dans le muscle, cette technique prend tout son sens.

Objectifs de l'augmentation des fesses par implant

L’objectif premier va être d’apporter un remplissage des tissus de la fesse qui sont soit vidés de manière héréditaire chez les patients avec une fesse plate ou vidés par une perte de poids. Ce remplissage va donner une forme à la fesse et va agir comme un ressort au centre de la fesse qui servira secondairement à lifter les tissus vers la partie haute.

J’ai parlé du lifting sus fessier comme inefficace pour retendre les fesses car la peau ne tient pas par rapport à la gravité qui va attirer les tissus vers le bas. La projection intramusculaire apportée par une prothèse résistera à cette chute et gardera la fesse suspendue tant que l’implant persistera.

Le but d’une augmentation de la fesse par implant est donc multiple :

  • Donner de la rondeur à la fesse.
  • Lifter la fesse vers le haut et traiter une partie des plus sous la fesse.
  • Créer une projection pour les patients avec une fesse plate.
  • Indirectement d’améliorer les capitons de cellulite sur les fesses.

La taille de l’implant doit respecter la largeur de la fesse du ou de la patiente. Prothèse de fesses ne rime pas avec grosses fesses ! Un volume adapté vous donnera une fesse en tout point naturelle et qui tient debout longtemps.
La durée de vie des implants de fesses est identique à la durée de vie des implants mammaires soit entre 10 et 15 ans. C’est une durée qui provient des données d’observation des patientes porteuses de prothèses de fesses et certaines patientes auront besoin d’un changement plus précoce.

Comment se passe l'intervention chirurgicale ?

La chirurgie se déroule sous anesthésie générale ou péridurale (rachianesthésie) selon la discussion avec le ou la patiente.
Elle dure environ 1h et consiste à placer dans le muscle grand fessier un implant de silicone dont le gel de remplissage est hautement cohésif c’est-à-dire non liquide. Il faut tordre le cou à l’idée que vous allez vous assoir sur vos prothèses. Ceci peut être vrai en position semi-allongé ou allongé sur le dos mais pas en position assise ou vous êtes appuyé sur un os du bas de la fesse. La prothèse est située dans la partie médiane et haute.
Il n’y a donc pas de risque d’éclatement de la prothèse en s’asseyant comme j’ai pu l’entendre ou le lire sur des sites absolument non médicaux.

La chirurgie va donc rendre plus épais le muscle grand fessier, celui-là même que vous essayez à tous prix de faire gonfler par les exercices musculaires !
Des techniques de pose d’implants prémusculaire et rétromusculaire mais je les juge trop dangereuses et pourvoyeuses de mauvais résultats.

Les cicatrices sont placées de part et d’autre du sillon inter-fessier à sa partie haute et mesurent 3 à 4 cm. Elles ne sont pas visibles cachées par la projection de la fesse apportée par les prothèses.
Quelques fils non résorbables sont placés sur la peau, le reste des fils internes se résorbent progressivement en quelques mois afin d’obtenir la solidité des tissus profonds.

L’hospitalisation d’une nuit est la règle afin de traiter les premières douleurs qui peuvent être fortes. Un drain de redon est laissé en place jusqu’au lendemain matin afin d’évacuer les sécrétions et saignements éventuels.
Il n’y a pas de vêtement de contention à la sortie et la marche est autorisée avec douceur et sur des périodes courtes dès le lendemain.

Suites opératoires et résultats

Les suites ne comportent qu’une partie complexe à gérer : l’absence de position assise stricte pendant 8 jours. Durant cette première partie de suivi, seule la position en appui sur le haut des cuisses pour aller aux toilettes est autorisée. A partir de la deuxième semaine. La position assise sur la partie basse de la fesse est autorisée mais pas de position allongée sur le dos avant la 3ème voir 4ème semaine selon les constations locales.

Les patientes et patients sont donc soit allongé sur le ventre soit debout durant cette période. La marche est autorisée et encouragée mais lors de périodes courtes et répétées plutôt qu’une longue période sans repos.

Les soins infirmiers avec ou avec l’aide d’une tierce personne sont bien sur indispensable aux soins des cicatrices qu’il faudra nettoyer quotidiennement sous la douche avec un savon doux. 2 à 3 contrôles seront prévus au centre chirurgical le 1er mois afin de suivre l’évolution de la cicatrisation.

Les douleurs sont totalement gérées par les antalgiques prescrits et les patients nous décrivent des difficultés pendant 48h en moyenne ou le repos est obligatoire. Nous préconisons ensuite un arrêt des activités sociaux-professionnelles au moins 15 jours pour éviter tous risques de désunion de la cicatrice qui peut être synonyme de perte de l’implant si elle s’étend. Pas de sport pendant au minimum de 4 à 6 semaines.

Les résultats sont très précoces et la fesse à une forme définitive assez rapidement en 3 à 6 mois. L’œdème initiale qui rend la fesse plus forte qu’elle ne le sera dure entre 2 et 4 semaines. Les implants ne se sentent absolument pas au toucher car ils sont en profondeur dans le muscle. Attention à bien respecter la période initiale de cicatrisation de 4 à 6 semaines afin que la loge de la prothèse cicatrise et que celle-ci prenne définitivement sa place.

Les complications à type de désunion, infection et déplacement d’implant sont dans la grande majorité des cas liées à une reprise trop précoce ou trop brutale des activités sollicitant cette zone. Du repos jusqu’à nouvel ordre est le maitre mot !

Implant fessier : prix et remboursement

La chirurgie d’augmentation et de lifting des fesses par prothèses est hors cadre de l’assurance maladie et des mutuelles. Elle est donc assujettie à la TVA et l’ensemble des frais opératoires comprenant l’achat des implants auprès du laboratoire varie de 4890€ à 5460€ selon les cas.
Diverses modalités de paiement sont possibles et mon assistante vous en donnera les modalités lors du bilan initial.

Questions fréquentes sur les implants fessiers

Voici quelques questions fréquemment posées au Docteur Lavocat lors de ses consultations pour augmentation des fesses par prothèses au sein de l'Écrin Centre Chirurgical à Bordeaux.

Les prothèses de fesses font peur, y-a-t-il de vraies raisons ?
Non. Ce sont effectivement des corps étrangers qui peuvent s’infecter, se déplacer, qu’il faut penser à changer mais qui n’entrainent pas de risques graves pour la santé. Même si la chirurgie esthétique souffre d’une mauvaise image, en tant que médecin, je ne proposerais pas un traitement dangereux à mes patients.
Les implants de fesses sont-ils différents des implants mammaires ?
Ils sont très équivalents. La différence réside dans la cohésivité et la densité de leur gel de silicone qui dans le cas des prothèses de fesses et beaucoup plus ferme car plus mobilisé au quotidien. Ceci apporte une solidité indéniable.
Pourquoi la chirurgie de pose de prothèses de fesses est-elle plus chère que celle des seins ?
La différence vient de l’installation du patient qui est plus longue, ainsi que du coût des implants qui est plus élevé de 30% par rapport aux implants mammaires.
Le résultat est-il durable dans le temps ?
Oui. L’implant est positionné dans le muscle. Celui-ci va agir comme un hamac qui retient le poids de l’implant tout au long de sa durée de vie. Les exercices musculaires du grand fessier sont encouragés pour renforcer l’effet de projection de l’implant. Le vieillissement de la fesse n’aura pas d’impact sur l’implant qui reste stable.

Articles traitant de la chirurgie des fesses sur notre blog

femmes de dos en maillot de bain sur la plage
Chirurgie esthétique des fesses: prothèses ou injection de graisse
Dr Romain Lavocat | 1er Mai
Il existe plusieurs solutions pour donner du volume et un effet rebondi à des fesses trop plates. Parmi elles, l’injection de graisse ou la pose de prothèses de fesses...
Lire la suite

Plus d'informations sur les prothèses de fesses

Page publiée par le Docteur Romain Lavocat - Dernières modifications le 11 avril 2020

Besoin de plus d'informations sur l'implantation fessière ?

Le Dr Lavocat est à votre écoute

N'hésitez pas à poser vos questions au Dr Lavocat qui se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais ou prenez directement rendez-vous avec lui pour une consultation dans son cabinet de Bordeaux.